27 janvier 2009

Futurs classiques ?

Et pourquoi pas. Avant de céder à l'impérieuse actualité qui nous ballotte autant que le prochain film de Roland Emmerich, ou il nous faudra supporter les frisettes de Benicio ( merci Olivier ) Del Toro sous son béret en tant que symbole ultime de la révolution, juste un petit retour sur deux films dont la pertinence et le propos n'ont pas su retenir l'attention des critiques et de l'intelligensia ( enfin il m'a pas semblé ) à se demander si, parce qu'ils parlent de choses qui 'n'existent pas' ( la violence domestique, les méthodes... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 16:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]

21 janvier 2009

Mystery train

' À Memphis (Tennessee), trois histoires évoluent en parallèle autour d'un hôtel de seconde zone : un couple de jeunes rockers japonais en pèlerinage, une jeune veuve venue chercher le cercueil de son mari et un groupe de copains en bordée éméchée.' ( sources : Wikipédia ) Il y a certains auteurs, c'est un peu comme la musique classique ou le jazz, il faut les voir ou les revoir pour vraiment les apprécier, surtout au début quand on les découvre. Ce fût mon cas avec le cinéma de Jim Jarmush, car il fait partie des auteurs qui... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2009

Comme des voleurs ( à l'est )

Premier volet d'un quatuor ayant pour thème les quatre points cardinaux, et deuxième long métrage ( après 'Garçon stupide ' ) du réalisateur suisse Lionel Baier ou il se met en scène dans cette fiction semi-autobiographique, décrivant son propre itinéraire à la recherche de ses origines. Le thème de l'identité semble le centre d'intérêt de l'auteur,qu'il décline de film en film, ici la quête du personnage qui se découvre des ascendances polonaises influe radicalement sur son quotidien. Homosexuel, il se propose ainsi d'épouser une... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 17:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 janvier 2009

Comme son nom l'indique

' Dans un futur post-apocalyptique (2293), la population humaine est divisée entre les Éternels , des humains ayant atteint l'immortalité grâce à la technologie, et les Brutes (Brutals). Les Brutes vivent dans une terre ravagée et fournissent de la nourriture aux Éternels. Ces derniers vivent dans des régions isolées du reste du monde par un mur invisible et appelées « Vortex » et passent une existence luxueuse mais apathique. Arthur Frayn (Niall Buggy), l'Éternel chargé de gérer les « terres extérieures », se fait passer auprès... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 13:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2009

Posté par sigismund à 14:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 janvier 2009

Un petit retour

...sur Richard Kern duquel j'ai pu enfin voir les courts qui me manquaient. Pas à l'instant non, mais je m'étais promis de pallier tôt ou tard à cet oubli, afin de clâmer à quel point le monsieur est un précurseur. Outre la charge que l'on peut recevoir en pleine face à un premier visionnage de cette compilation des courts-métrages de la période la plus prolifique de l'auteur ( dont il ne cachera pas le contexte plutôt dissolu qui l'aura généré ) on notera à un visionnage plus attentif à quel point ses films auront eus des... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 janvier 2009

Che ( 1ère partie : L'argentin )

pour plusieurs raisons, la première un film sur Che Guevara avec Benicio Del Toro est-ce bien vital , même réalisé par Soderbergh, même si ça paraît plus sain qu'un dyptique sur Jacques Mesrine produit par Thomas Langmann. Ayant entendu parler d'un film intitulé 'Carnets de voyage', pourquoi n'avoir pas continué dans la même veine, sans tête d'affiches. C'est tout, j'ai rien contre Del Toro, y joue le Che dans le film 'Che', non sans une certaine crédibilité, et peut-être est-ce l'aboutissement de toute une carrière, le côté... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 janvier 2009

Sortie de cartons

Aldous Huxley n'est pas seulement l'auteur des chef-d'oeuvre que sont 'Le meilleur des mondes' ou 'Les portes de la perception ' ( sous vos applaudissements ), enfin s'il figure dans les dictionnaires ,il doit bien y avoir une raison. Mais le mieux c'est de s'en rendre compte par soi-même. Avec 'Le génie et la déesse', l'une de ses dernières oeuvre romanesque, nous avons affaire à un écrivain tout simplement lumineux de bout en bout, qui avec ce texte relativement court sonne en quelque sorte le glas du roman naturaliste. Sur le... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2009

Posté par sigismund à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2009

Chacun son tour

C'est toujours Noel pour moi avec la découverte d'un autre roman de Philip José Farmer 'The other log of Phileas Fogg' ( 1975 ) - 'Chacun son tour' pour la publication française. Non content de donner une dimension nouvelle à la science-fiction en y incluant l'érotisme, l'auteur s'est attaqué au cours de sa carrière à la relecture de certains héros populaires ( Tarzan, Doc Savage ), et avec ce roman c'est au tour du héros du 'Tour du monde en 80 jours' de Jules Verne. Que sait-on exactement au juste de Phileas Fogg en dehors de... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 16:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]