27 avril 2009

Le Christ s'est arrêté à Winnipeg

Contacté par un délégué semi-fonctionnaire d'une secte de grande envergure pour moderniser un spectacle de théâtre relatant la vie d'un obscur doctorant en psychologie d'avant l'Antiquité soupçonné de pratique illégale de son métier et décédé dans des circonstances encore mystèrieuses à ce jour, un jeune metteur en scène rassemble une troupe de comédiens... Je tiens à prévenir tout de suite les âmes sensibles, ce film date de la fin des années 80 et porte très froncièrement cette période en lui -je ne me moque pas j'ai beaucoup... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2009

Eééééé non...

Les critiques ont étés unanimes, du moins celles dans la presse prévue à cet effet, à propos du nouvel 'OSS 117' promu évènement national depuis la défaite de 'Bienvenue chez les ch'tis'. A dire vrai ayant vu la bande-annonce de 'Rio ne répond plus' je faisais partie des émules, on a envie de dire aux producteurs que avec un concept aussi fort qu'ils se gênent surtout pas pour en faire à la pelle.Et effectivement j'ai ri. Mais peut-être que j'aurais pas dû. En fait j'ai envie de le revoir car il y a même quelques vannes qui sont... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]
16 avril 2009

Une bonne fois pour toutes

Oui. Que ce soit dit : Taiyo ( Taiyou ) Matsumoto est un génie. Il est là il vit en même temps que nous et il est publié. Ne vous y trompez pas, beaucoup ont réalisé cela mais se refusent à l’admettre, l’esprit du temps sans doute, et donc ils chiquenaudent (‘oué cé pa mal..’) du bout des lèvres comme ça préférant sniffer la tartiflette en charentaises. Les autres, ceux qui revendiquent leurs droits de consommateurs idiots, réfractaires à tous phénomènes de mode non-certifiés diront que c’est carrément pas de la b.d , ou bien que... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 12:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 avril 2009

Beau fixe

Bon je n’ai pu m’empêcher d’être surpris à propos de ce que j’ai pu lire à gauche et à droite sur ‘Gran torino’ de Clint Eastwood, bien que moi aussi j’aurais aimé être surpris ( par le film ) et je comprends leur déception. On ne peut pas reprocher à Clint de faire du Clint, surtout à son âge il va plus changer. C’est ce même personnage qui j’en suis sûr a certainement comblé certains après-midi ou week-end VHS il fût un temps, le même roublard irrascible capable de finalement lâcher ses convictions pour un bon plat de canard... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 13:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 avril 2009

Faire l'amour...

John Woo a bien statué dans toute la presse spécialisée que son intention en adaptant la célèbre ( laissez-moi ,moi aussi je peux avoir l'air culltivé ) bataille de la Falaise Rouge était bel et bien de réaliser sa 'guerre de Troie' à lui, et rivaliser avec les grandes productions américaines; de ce point de vue 'Les trois royaumes' n'a rien à leur envier en ce qui concerne la débauche de décors ( les navires de guerre sont impressionnants ) et les scènes de bataille haletantes, moi même je n'ai pu empêcher mon petit coeur qui bat... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 10:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 avril 2009

Le sommeil de la raison...

Dans les contrées anglo-saxonnes de nos voisins préférés 'La chanson de Beowulf' est un classique littéraire à peine un peu moins fameux que 'La légende du Roi Arthur', et jusqu'à aujourd'hui encore l'objet d'une multitude de thèses et d'adaptations. L'une des plus célèbres étant celle de John Gardner avec son roman 'Grendel', du nom du monstre des forêts que combat le brave guerrier, et ou cette fois la fameuse épopée est relatée depuis son point de vue à lui , donnant lieu à un récit philosophique très fort, aux frontières du... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2009

La ciudad y los perros

Il y a quelques mois déjà je tombais par hasard sur un sketch des 'Guignols de l'Info' ou l'on pouvait voir Julien Doré déambuler dans son intérieur, avec comme Michael J. une salle de proj personnelle ou, disait-il ' je peux regarder tous les chefs-d'oeuvre du cinéma péruvien' avant de nous sortir une merde sur son piano. A ce moment-là je me suis mis à envier très fort Julien Doré, car il est certain qu'avec tous les chefs-d'oeuvre du cinéma péruvien à disposition, on finit forcément par avoir quelque chose d'intéressant à dire.... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]