28 septembre 2010

vingt-quatres heures de la vie d'une (jeune) femme, ' The girlfriend experience' de Steven Soderbergh

Chelsea est escort-girl. Elle vit avec son petit ami Chris qui travaille comme coach dans une salle de sports. A travers des bribes de son journal nous suivons quelques instants de son quotidien. Je me rappelle pourquoi j'aime bien les films de Steven Soderbergh, que je retrouve ici comme on l'aime: emphatique, préçis, inspiré, loin des mic-macs classy de la série des 'Ocean' -il était temps que ça s'arrête comme qui dirait- pour nous raconter le portrait d'une jeune femme de son temps, ce qui vous le découvrirez après visionnage,... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 17:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 septembre 2010

Flic ou zombie ou...plus si affinités, 'Dead heat' de Mark Goldblatt

  Les inspecteurs Mortis et Bigelow se voient bien surprendus au cours de leur habituel braquage de 11h30 à quel point il est difficile de lutter contre la délinquance tant les dits criminels sont violents, récalcitrants à appréhender et pour tout dire difficile à abattre. Après un petit tour d'autopsie et un énième rateau pour Mortis pourtant bien habillé, il s'avèrerait que les dits opposants étaient déjà morts avant de se faire tuer, détail qui va entraîner nos deux intrépides inspecteurs rompus à toutes les grandes... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2010

à travers ciel, ' はなび ' de Takeshi Kitano

Alors attention, c'est un film de japonais, avec des japonais dedans et attention attention les cocos c'est filmé comme un japonais. N'allez pas me faire dire ce que je ne pense pas, ceux qui sont concernés se reconnaîtront (http://www.matierefocale.com/article-hana-bi-de-takeshi-kitano-jap-1997-katana-que-l-amour-47841484-comments.html#comment67790255- il y a un monstre à trois pattes dans l'image ci-dessus le trouveras-tu ? ), que voulez-vous Kitano nous a pourri tout l 'été -maintenant c'est l'autre zozo à Versailles, à nous... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2010

on y vient, ' 4 mois, 3 semaines et 2 jours ' de Cristian Mungiu

...oui bien sûr, oui, je comprends tout à fait votre réaction, mais non. Oui, il m'a bien semblé qu'à un moment donné il serait question d'aborder l'actualité des salles, je me rappelle tout à fait en avoir parlé, on est certain d'en avoir déjà raté quelques uns qui nous aurait bien intéressés -toute l'équipe et moi- comme par exemple 'D'amour et d'eau fraîche', et si ce n'est pas le cas pour d'autres, ça risque même de l'être bientôt ( 'Un poison violent' ) et, j'en parle autour de moi, on en discute et j'admets qu'on ne peut... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 04:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2010

gourou de tsars, 'Raspoutine ( ou l'agonie )' de Elem Klimov

D'accord en ce moment Images Qui Bougent n'est pas spécialement tourné vers l'actualité en ce moment, mais l'équipe et moi-même nous vous promettons d'y revenir bientôt, en attendant nous attirons nous l'espérons de notre mieux votre attention vers des expériences cinématographiques toujours nouvelles : aujourd'hui 'Raspoutine ou l'agonie' de Elem Klimov. J'ai des raisons toutes personnelles de vous conseiller ce film, car il m'en rappelle un autre, le trop méconnu 'Luna Park' de Pavel Lounguine. Ces deux films partagent une... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2010

combien y a de doigts ? 'Seconds' de John Frankenheimer

Il semble que John Frankenheimer n'a pas laissé un souvenir dans la profession à la mesure de ce que l'on attendait de lui, ou bien est-il encore méconnu à cette heure-ci ? Pour ma part je n'ai pas vu assez de ses films pour pouvoir faire pencher d'un côté ou de l'autre la balance de l'Art ou du cochon, mais en même temps je veux bien mourir à l'instant si je laisse un jour derrière moi ne serait-ce qu'un film comme 'Seconds'. Arthur Hamilton est un vieux monsieur qui a perdu goût à la vie quand il rencontre tout à coup une... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 20:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2010

papa don't preach, 'Taking-off' de Milos Forman

Il paraît que François Truffaut et ses potes de la Nouvelle Vague étaient prêts à traverser le pays pour voir un film. Si vos premiers émois cinématographiques sont liés au cinéma de Scorcese et de Coppola, Milos Forman n'est sûrement pas très loin derrière. On a longtemps cru perdus les négatifs de son premier film de sa période américaine, 'Taking off', mais voilà le film ressort dans quelques salles ( notamment dans un petit cinoche sympa du 5e qui propose également la version restaurée de 'L'étranger' de Visconti ) avec une... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 23:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2010

Ne leur pardonnez pas car ils savent ce qu'ils font, ' The addiction ' de Abel Ferrara

souvenez-vous, c'était les années 90, le monde adolescent était en émoi et celui des adultes toujours aussi blasé, le show-biz tenta de nous faire frissonner avec le grand retour des créatures de la nuit, où finalement les écrits d'Anne Rice n'étaient plus l'apanage d'une seule élite de précurseurs raffinés pour s'offrir à des yeux profanes, avec l'adaptation de 'Entretien avec un vampire'. Paradoxalement, c'est avec une autre adaptation de Rice, 'La reine des damnés', que se clôturera cette même parenthèse de renouveau... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2010

qui ne dit mot consent, 'Elève libre' de Joachim Lafosse

    JE SUIS SUR D'AVOIR ENTENDU QUELQUE CHOSE LA DESSUS. C'était ce que je n'arrêtais pas de me dire après avoir reconnu le titre du film entre deux zappings, et c'est sans en savoir beaucoup plus que je me calais bien confortablement sous ma couette, impatient de ce que j'allais bien pouvoir découvrir, découvrant ainsi l'histoire du jeune Jonas, ressemblant à s'y méprendre à Darth Vader jeune, à nouveau en plein echec scolaire mais il s'en fout, il compte surtout sur une école de tennis. Dès les premières minutes on... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 22:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]