18 juillet 2010

sous vos applaudissements, 'Caterpillar' de Koji Wakamatsu

1940, au Japon, une jeune paysanne voit revenir son mari du front, atrocement mutilé. Vénéré par les autres habitants du village en tant que héros de la patrie, il est devenu une chose à peine humaine, soumis aux besoins vitaux les plus primaires, manger, boire, dormir et surtout copuler, et c'est à elle seule d' endurer le revers caché de cette si glorieuse médaille.Peut-être à une autre époque, 'Caterpillar' aurait fait l'effet d'une bombe atomique, Wakamatsu étant une figure révolutionnaire quasi-emblématique pour tout de même... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 12:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2010

et non pas..., 'Haunted' de Chuck Palahniuk

on se demande souvent, surtout à notre époque qui intrônise les artistes en génies si rapidement, si quelqu'un qui publie un livre au bon moment est malgré tout ...'un écrivain' ? ' l'homme dans un seul livre ' comme on dit dans ces cas-là... Ainsi le problème de Chuck Palahniuk c'est qu'il a écrit ' Fight Club' dont David Fincher le film formidable que l'on connaît, issu d'un livre qui ne l'était pas moins : unique, incontournable, et surtout total. Un ton, une voix décomplexée, voire cinglante, abordant frontalement une thématique... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2010

pourquoi l'histoire ne s'arrête pas là...

... car comme le dit si bien Samuel Beckett dans ' L'inommable' : ' continuer, il faut continuer.' Réalisé par un type dont on sait, par les thématiques de ses deux précédents films, qui, emmenés à chaques fois avec une force et une puissance d'évocation dont on ne se bornera même pas à faire la démonstration, DONT ON SAIT qu'il pourrait nous assassiner la tête purement et simplement, on se dit au sortir de 'Enter the void' qu'on s'en sort encore bien. Le postulat narratif pouvait pourtant laisser présager le contraire... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 12:41 - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 septembre 2009

Dans la solitude des flaques de mazout, ' Le désert rouge' de Michel-Angelo Antonioni

J’aimerais vous sortir des phrases toutes faites comme quoi ‘ Michel -Angelo est celui qui aura le plus apporté en terme de modernité au cinéma’, et des films comme ‘Blow-up’, ‘Profession : reporter’ ou ‘Zabrisky point’ sont là pour le prouver. Toutefois, le mieux est encore d'en faire soi-même l’expérience. ‘ Blow-up’ fait partie des films que j’ai d’abord compris intuitivement. Il m’aura fallût quelques revisionnages pour me l’expliciter intellectuellement ( sous vos applaudissements- envoyez vos dons ), mais une fois ceci fait, je... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 20:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 septembre 2009

'A prophet', ( 'Un prophète' ) de Jacques Audiard

... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 septembre 2009

Arrêt sur image

Apprenant que Nicolas Cage était à Venise pour la promotion de 'Bad Lieutenant' de Werner Herzog ( quoi ? ) n'écoutant que je me ruais sur le Net au cas ou il y aurait un trailer, histoire de commencer encore mieux la journée. Et ô cataracte enjouée, c'est du HD ! Je me rappelle encore des conversations enflammées, atablé avec des professionnels de la profession : ' Dis-nous Sigismund ( c'est moi ), toi qui sais tout, dis-nous pourquoi 'Public Enemies' de Michael Mann a été tourné en HD ? Y- a rien qui le justifie alors pourquoi... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 17:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 septembre 2009

Still loving you, 'Re-Animator' de Stuart Gordon

J’ai largement fait connaître sur ces pages mon aversion ( à mon corps défendant ) pour les films de zombies,  pourtant s’il  y a bien  un film qui m’intrigue depuis que je l’ai entre-aperçu sur les rayons des VHS à louer ( oui tout-petit déjà ) c’est bien le ‘Re-Animator’ de Stuart Gordon. Réalisateur que j’ai pu découvrir avec son récent ‘Stuck’ - que je vous recommande absolument – qui ferme le dernier volet d’une trilogie ‘réaliste’ ( avec dans l’ordre, ‘King of ants’ et ‘Edmond’ ) alors que la ligne directrice de son œuvre serait... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 20:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 septembre 2009

Pour en finir avec le jugement des hommes, 'Cure' de Kiyoshi Kurosawa

Je n’ai cessé de le clâmer dans un précédent article à propos de la rétrospective Aoyama Shinji proposée dans le cadre du NIFF de cette année , notamment parce que Shinji fût son assistant ( hopopop ) mais je le redis : Kiyoshi Kurosawa est un cinéaste important. D’accord, l’expression n’est pas de moi, quoi qu’il en soit je le pense vraiment. J’avais été pour ma part juste tétanisé, collé au mur , tout ce que vous voudrez,  par son film ‘Charisma’, qui je trouve , est déjà en soi un chef-d’œuvre absolu et que je ne peux que vous... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2009

Ce cinéma vous manque-t-il ? 'Body double' de Brian De Palma

A moi oui.Terriblement.J’ai pu citer Martin Scorsese parmi les réalisateurs qui m’ont ouvert les portes du cinéma, mais il y a également Brian De Palma. Pour comprendre cela, il faut se replonger dans ses propres souvenirs d’enfance pour percevoir la même émulation qui précède une découverte. J’ai d’ailleurs encore tendance à appeler les films d’auteurs les ‘films d’adultes’ pour définir ceux qui vous racontent un peu moins de bobards sur le déroulement de la vie, qui montrent des choses un peu différamment , jusqu’alors vous... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 18:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2009

Ah ah ah, de Kurt Wimmer

C’est au cours d’une discussion de deux heures, sans-arrières pensées, sur les possibilités d’une société égalitaire que je me suis vu sortir l’argument suivant : -‘ t’as vu ‘Equilibrium’ ? Nân ? Et ben voilà…Quand t’auras vu ‘Equilibrium’ eh ben t’auras tout compris, c’est tout…’ et ce par une personne qui avait déjà ‘renoncé’ dans sa tête , et qui se faisant, pensait avoir ‘trouvé’…et qui avait avouée justement n’avoir ni vu ni lu ‘1984’ ni ‘Le meilleur des mondes’…Ou l’on s’aperçoit que lorsque l’on veut refaire le... [Lire la suite]
Posté par sigismund à 17:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]